aprs le doctorat > Suisse Occidentale > Trouver un emploi


Trouver un emploi en Suisse romande

Vivre et travailler en tant qu’étranger


Le site www.ch.ch est un raccourci officiel vers les informations pratiques de la Confédération, des cantons et des communes.
Pour les étrangers habitant en Suisse : des informations actualisées sur les permis de travail, l’emménagement en Suisse, les salaires, les impôts, les assurances, etc.

Autorisation de séjour


Selon les termes de l’accord de libre circulation avec l’UE en vigueur actuellement, les ressortissants des États membres de l’UE-17 ainsi que de l’UE-8 peuvent entrer, vivre et travailler en Suisse.
Pour exercer une activité lucrative pour une période supérieure de 3 mois, il faut cependant demander une autorisation de séjour auprès de l’autorité cantonale des migrations du canton de domicile. Les démarches sont faites soit par le candidat, soit par l’entreprise.

Evolution de la loi : les Suisses ont accepté une initiative populaire, votée en février 2014, demandant l’introduction de quotas sur l’immigration. La mesure pourrait remettre en question, ou en péril, la libre circulation des personnes avec l’UE. Cette nouvelle loi sur l’immigration n’entrera vraisemblablement pas en vigueur avant 2016, voire 2017 (au plus tard).

Toute personne qui réfléchit à la recherche d’un emploi en Suisse est vivement encouragée à se renseigner sur la situation actuelle sur le site www.ch.ch

Culture de travail en Suisse


Malgré la proximité linguistique avec ses pays voisins, la culture du travail en Suisse lui est particulière. Une importance particulière est accordée à la ponctualité, ainsi qu’à la rigueur et à la qualité. Le « bien fait» plutôt que le «vite fait».

Il est aussi important de connaître les différences qui sont propres aux cantons et aux 4 régions linguistiques et culturelles de la Suisse (alémanique, romande, tessinoise et romanche).
 
La durée de la semaine de travail est, en moyenne, de 42 heures. Les congés annuels vont de 4 à 5 semaines. Ces chiffres varient en fonction du canton et du type d’ d’employeur.
©Sergiy Tryapitsyn

Chercher un emploi


Le monde du travail en Suisse est un microcosme, «tout le monde se connaît», et donc beaucoup d’affaires en Suisse se font grâce au réseautage (networking, bouche-à-oreille, rencontres) via les anciens collègues, les amis et la famille.
 
Les job fairs/career days/salons de l’emploi offrent des occasions de se faire connaître, d’établir des contacts locaux et d’élargir son réseau. En plus, ils donnent l’opportunité de rencontrer des recruteurs, de mieux comprendre les compétences qu’ils recherchent auprès des candidats et de créer des liens avec les entreprises.

Des conseils pour trouver du travail en Suisse


Des forums de carrières à Genève et Lausanne


Identifier des entreprises


Cette étape est possible en se renseignant sur le Forum suisse de l’Innovation. Le programme du forum annuel contient la liste et une présentation des entreprises innovantes qui exposent. 

Des répertoires d’entreprises de l’industrie et les sciences de la vie :
Swiss Biotech Association
Swiss Life Sciences Database
Association des entreprises de l’industrie des machines, des équipements électriques et des métaux

Consulter les sites d'emploi


Les sites d’emploi
généralistes

Quelques exemples:

Les cabinets
de recrutement

A ne pas négliger !

Les réseaux sociaux professionnels

ils sont aussi importants pour une recherche d’emploi en Suisse.

La recherche d’un poste académique


Toutes les hautes écoles universitaires et spécialisées publient leurs annonces sur leurs sites internet.

Les hautes écoles universitaires et spécialisées sont visibles dans la rubrique Innovation.

Sites web importants:
  • Le site myscience recueille beaucoup d’annonces d’emploi dans la recherche universitaire et ailleurs
  • Euraxess jobs, le site européen pour les scientifiques (recherche par pays)

Candidater pour un poste hors académie


Un CV suisse est spécifique au poste pour lequel on candidate et les recruteurs s’attendent à y retrouver un certain nombre d’informations. Il est donc essentiel d’adapter le CV et la lettre de motivation aux « normes » suisses. Il est aussi important d’adapter le dossier à la région linguistique et au type d’emploi (par exemple le milieu académique versus le milieu industriel). Il faut aussi tenir compte de la culture du recruteur. La langue du dossier de candidature doit être la même que celle de l’annonce.
Les employeurs s’attendent à recevoir des copies des diplômes et certificats de travail en même temps que le dossier de candidature. Cependant, certains recruteurs vont commencer par demander un CV et une lettre de motivation. Le candidat doit donc avoir ces documents prêts si nécessaire.
 
En général, le dossier de candidature pour les secteurs privé et public en Suisse romande est composé de:

• CV (jusqu’à 2 pages pour un jeune chercheur)
• lettre de motivation
• certificats de travail
• copies des diplômes

En règle générale, le CV d’un jeune chercheur qui postule pour un emploi non académique comporte 2 pages au maximum et doit être spécifique au poste convoité.

 Il n’est pas rare que l’annonce d’emploi en Suisse, surtout dans le secteur public, inclue le nom et les coordonnées d’une personne de contact. Le candidat est vivement encouragé à prendre contact avec cette personne afin d’obtenir davantage d’informations sur le poste avant de postuler (attention néanmoins: la question du salaire n’est pas recommandée à ce stade!).

Des conseils et modèles de CV et lettres de motivation sur :
Success and career
Travailler en Suisse