après le doctorat > Suisse Occidentale > Métiers hors académie


Métiers hors académie

Les organisations non gouvernementales et internationales

En Suisse romande, se trouvent les sièges et les antennes de plusieurs organisations avec des possibilités d’emploi fondées sur la recherche.

Les métiers pour les scientifiques au sein de ces organisations sont variés : recherche, fundraising, consulting scientifique, évaluation des programmes et suivi de leur développement.
 
L’engagement dans ce secteur exige souvent une expérience dans le domaine ainsi qu’une forte aptitude au réseautage. On compte 4 domaines clés : droits de l’homme, éducation, santé et conservation de l’environnement.

Plus d’informations sur les carrières au sein des organisations internationales

Les fondations privées

Près de 13 000 fondations d’utilité publique enrichissent la vie culturelle, sociale et scientifique suisse. Plus de 45% de ces fondations soutiennent la formation et la recherche. Les titulaires d’un doctorat sont engagés par ces fondations comme des conseillers scientifiques pour préparer et soumettre des propositions de subventions, des activités de communication scientifique et pour l’organisation d’événement. 

Les musées


La recherche au sein des musées ainsi que la conception d’expositions peuvent représenter des opportunités pour les scientifiques espérant avoir un impact avec le public.

Les scientifiques dans les musées coopèrent avec les restaurateurs et les conservateurs pour la préservation et la conservation des œuvres, ils contribuent à faire progresser les connaissances et à innover dans ces domaines. Leurs recherches portent également sur l’analyse de l’histoire de la propriété, ou de la provenance, des œuvres d’art, recherche qui met en lumière le contexte historique, social et économique dans lequel une œuvre d’art a été créée et recueillie.
 

L'administration fédérale

L’administration fédérale produit, à l’intention de la Confédération, les connaissances qui lui sont nécessaires pour définir ses orientations ou actions stratégiques.
Les projets de recherche de l’administration fédérale sont enregistrés dans ARAMIS.

L’administration fédérale attache une certaine importance à des qualités professionnelles et personnelles telles que la responsabilité, le sens de l’initiative, la disponibilité et la franchise, outre de bonnes connaissances d’une deuxième langue officielle en pratique la langue allemande, où l’on demande au minimum un niveau suffisamment avancé pour pouvoir communiquer à l’interne au sein de son département. Pour une bonne partie des postes, le candidat sera amené à intervenir au niveau des cantons, en s’exprimant en allemand ainsi qu’en français.

La plupart des postes dans l’administration fédérale sont ouverts aux ressortissants étrangers.

De plus amples informations sur les types de postes et les postes vacants se trouvent sur le portail d’emploi de la Confédération Suisse

Les hôpitaux et les établissements de santé publics

En dehors de la recherche scientifique classique en santé publique, d’autres types de recherche existent, par exemple des recherches qualitatives dans un domaine de la santé, comme l’anthropologie sociale ou la psychologie, entre autres.

Les entreprises


Les entreprises suisses de petite et de moyenne taille (PME) sont très nombreuses: 99.6% des entreprises suisses occupent moins de 250 employé-e-s, et représentent deux tiers des emplois. L’entreprise traditionnelle, de type familial, est fortement représentée. Il est rare que ce dernier type d’entreprise emploie des docteurs.

Il existe des programmes d’insertion formels pour les jeunes docteurs dans les grandes entreprises. Ainsi, certaines des plus grandes entreprises, voire même l’administration fédérale, proposent parfois des engagements en tant que «postdoctorant». Cette phase permet aux jeunes docteurs de mener à bien des projets, d’approfondir leurs connaissances et les techniques apprises, et d’acquérir une expérience hors de l’université.

Quelques programmes d’insertion dédiés
 

Encouragement aux start-ups et soutien à l’innovation

Les trophées PERL, le concours de la Fondation Dalle Molle, le Prix Strategis, la Fondation W.A. de Vigier, ou encore les divers «business angels» et les réseaux de conseil et appuis fournissent dans leur ensemble une importante source de soutien et d’encouragements.

Informations supplémentaires

La Commission pour la technologie et l’innovation (CTI) est l’agence fédérale pour la promotion de l’innovation. Elle soutient la recherche appliquée et le développement, accélère le transfert d’idées novatrices vers le marché et encourage l’entrepreneuriat ainsi que le développement des jeunes entreprises.

Lorsqu’un projet est retenu, la CTI peut cofinancer celui-ci à raison de 50% de son coût total

De plus, l’État de Vaud et les autres cantons de la Suisse romande ont mis en place plusieurs programmes d’aide financière spécifique au soutien à l’innovation technologique.

Programmes de soutien à l'innovation