après le doctorat > Suisse Occidentale > Carrières académiques


Métiers et carrières du secteur académique

En Suisse, la recherche fondamentale se déroule en principe dans les hautes écoles universitaires (universités cantonales et écoles polytechniques fédérales). Les hautes écoles spécialisées se concentrent en revanche sur la recherche appliquée et le développement, ainsi que sur la transformation du savoir en innovations sur le marché.
 

La Suisse romande compte 5 HEU (dont 3 dans le bassin lémanique) :
l'Université de Genève,
l'Université de Lausanne,
l’Université de Fribourg,
l’Université de Neuchâtel
l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

Les quatre universités relèvent chacune de leur canton, tandis que l'EPFL est un établissement de la confédération.

Les HEU sont engagées dans la formation (cycles Bachelor et Master) et spécialisées dans de nombreux domaines de recherche. Elles sont les seuls établissements habilités à délivrer le doctorat. Elles collaborent avec les hôpitaux universitaires cantonaux.

Le postdoctorat


Le postdoctorat est surtout d’usage dans les domaines des sciences naturelles et techniques, mais il se répand depuis quelques années en sciences humaines et sociales. Le profil de ces collaborateurs est encore mal défini.
 
Les objectifs de la phase postdoctorale sont de mener des projets de recherche personnels et de se spécialiser dans un domaine d’études; de publier, élargir un réseau et de se créer un profil de recherche clairement défini. Les postdoctorants peuvent aussi être amenés à assumer des tâches d’enseignement et d’encadrement. Il faut être conscient qu’une phase postdoctorale n’a pas le même degré de pertinence selon les domaines et les objectifs professionnels personnels. En effet, la phase postdoctorale, surtout si elle se prolonge, peut constituer un handicap pour trouver un emploi dans l’industrie.
 
Le financement des postdoctorants provient principalement du Fonds national de la recherche scientifique (FNS) ainsi que des fonds européens. Les postes sont uniquement à durée déterminée.
 
En Suisse, le passage du postdoctorat à un poste de professeur n’est pas évident, et même difficile à cause de la structure très hiérarchisée des HEU. Il y a peu de postes fixes en dehors des postes de professeurs et il est difficile de s’établir et d’avancer dans une position intermédiaire.

Parcours d'une carrière académique


 
Le nombre de professeurs a progressé de 60% depuis 1990 tandis que le nombre de postdoctorants a progressé de plus de 110% sur la même période (Source : Office fédéral de la statistique). Cette augmentation déséquilibrée peut être liée à la croissance des financements extérieurs dédiés à l’encouragement de la recherche, supérieure à celle du financement de salaires de base.
 
La majorité de la recherche académique suisse est ainsi constituée de scientifiques occupant des postes à durée déterminée et dépendant des professeurs ordinaires : postdocs, MA, MER, Professeur assistant…


Postes conçus pour acquérir des compétences approfondies d’enseignement et de recherche. Le postdoctorat n’est pas une étape préalable obligatoire pour être sélectionné pour un de ces postes. Les MA/MER peuvent diriger une thèse (cela dépend de réglementation de chaque HEU), mais dépendent hiérarchiquement d’un professeur ordinaire ou associé

Postes conçus pour permettre aux titulaires de faire leurs preuves en tant que chefs de groupe et de projets de recherche Ils ont des charges d’enseignement et, en général, des tâches et des responsabilités comparables à celles d’un professeur ordinaire. Les postes de professeurs assistants/boursiers peuvent être mis au concours en prétitularisation conditionnelle («tenure track») à durée limitée par le biais d’une procédure de nomination. La prétitularisation conditionnelle donne la possibilité à un professeur assistant d’obtenir un poste de professeur stable.


Ces postes sont associés à des contrats à durée indéterminée. Les professeurs ordinaires sont responsables de la recherche, de l’enseignement et sont souvent engagés dans la gestion de l’université (direction, vice-doyen, doyen, etc.). Le Conseil fédéral suisse vise l’amélioration de la situation de la relève scientifique. Parmi les mesures à l’étude, seraient envisagés des postes de professeur assistant en tenure track, et la création de postes de longue durée accessibles aux titulaires d’un doctorat comme les postes de senior scientist/MA/MER. Ces mesures doivent faciliter l’entrée dans la carrière académique pour les jeunes diplômés et rendre la carrière académique plus attrayante.

 


Les hautes écoles spécialisées (HES) et les hautes écoles pédagogiques (HEP)


Les 27 instituts des HES des cantons de Vaud et Genève font partie de la Haute École spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO).
 
Ils sont engagés dans la formation (cycles Bachelor et Master), la recherche appliquée, le transfert de technologie et la formation continue.

Les principaux domaines de recherche et d’enseignement de la HES-SO sont : Design et arts visuels, Ingénierie et architecture, Économie et services, Musique et arts de la scène, Santé, Travail social

La recherche de thèse de doctorat peut être effectuée dans un HES, mais l'étudiant doit être inscrit dans un HEU (Haute école universitaire) et avoir un directeur de thèse qui est engagé par un HEU.

Les enseignants dans les HES ont très souvent une expérience professionnelle hors du milieu universitaire, telle que dans le secteur privé, et/ou une connaissance du milieu des entreprises (PME) suisses de la région.
 
Les hautes écoles pédagogiques (HEP) sont chargées d’assurer la formation et le perfectionnement des enseignants de tous les niveaux scolaires et mènent la recherche dans le domaine de l’éducation. Pour effectuer une carrière d’enseignant et de chercheur au sein d’une HEP, les membres du corps intermédiaire doivent posséder une expérience pratique de leur métier et justifier de qualifications académiques (si possible d’un doctorat).

Les docteurs représentent:
  • Environ 62% des professeurs dans le domaine de l’agriculture et de l’économie forestière
  • 58% des professeurs de chimie et science de la vie
  • 48% des professeurs de psychologie appliquée

Autres métiers dans le secteur académique


Les titulaires d’un doctorat peuvent également être engagés en tant que conseillers pédagogiques, coordinateurs de programmes et experts de la formation doctorale, médiateurs scientifiques, conseillers de recherche (bourses, projets collaboratifs), ainsi que gestionnaires des centres de carrière.

Enseignement privé spécialisé


En plus des HES et HEU, il existe de nombreuses écoles et universités privées basées en Suisse qui offrent des emplois pour les titulaires d’un doctorat.