aprs le doctorat > Rhne-Alpes > Emploi et insertion


Emploi et insertion des docteurs

Les docteurs accèdent plutôt facilement à l’emploi car un niveau de diplôme élevé protège du chômage. Cependant, ils mettent du temps à accéder à un emploi stable et l'insertion professionnelle diffère suivant la fillière scientifique. 
 
En 2015 :
- 89% des docteurs diplômés en 2013 de l’Université de Lyon étaient un emploi. Parmi eux, 47% avaient un emploi stable et 12% avaient un emploi à durée déterminée.
- 60% des docteurs diplômés en 2010 de l’Université de Grenoble-Alpes avaient un emploi stable.

Les docteurs du domaine des sciences de la vie diplômés de l'Université de Lyon étaient, pour 42% d'entre eux, en "postdoc" (seulement 10% pour les docteurs des sciences humaines et sociales).

La situation des docteurs de l’Université de Lyon est comparable à celle observée en Rhône-Alpes et au niveau national.

 Nous présentons ici quelques résultats de l’enquête 2013 réalisée auprès des docteurs de l'Université de Lyon diplômés en 2011. 

Les résultats et la présentation de la méthodologie de l’enquête sont consultables ici.


Au niveau national, la majorité des docteurs (70%) envisage de travailler dans la recherche académique mais seuls 30% y parviennent à long terme en France. Dans l’année qui suit la soutenance de leur thèse, 43% des docteurs de 2013 travaillent dans la recherche publique pour la plupart en contrat à durée déterminée (CDD). Il leur faudra souvent enchaîner plusieurs CDD pour atteindre un contrat à durée indéterminée ou une titularisation sur un poste de fonctionnaire.

L’emploi dans la recherche publique



En France, la recherche publique se fait dans les universités et les grands organismes de recherche de l’Etat. La majorité des recrutements dans la recherche publique est effectuée par les établissements d’enseignement supérieur et de recherche. En particulier en Lettres et Sciences Humaines où 70% de la recherche est faite par les enseignants chercheurs.

Chiffes clés

  • en 2011: 1563 postes de maitres de conférences et 712 postes de professeur des universités ouverts au concours en France toutes disciplines confondues
  • en 2011: 531 recrutements dans les grands organismes de recherche scientifique
  • en 2013: la région Rhône-Alpes compte 12% des effectifs nationaux dans la recherche publique

L'emploi scientifique dans le privé : R&D (Recherche et Développement)

la R&D a pendant longtemps souffert d’un sous-investissement en France. Même si les pouvoirs publics soutiennent désormais l’innovation par des structures dédiées, le nombre de chercheurs employés dans les entreprises reste structurellement faible. De plus, l’emploi des docteurs en entreprise croît plus lentement que l’effort de recherche des entreprises.
 
Les docteurs sont fortement concurrencés par les diplômés d’écoles d’ingénieurs ou de commerce, voire de masters spécialisés selon la discipline dont ils sont issus. En 2009, seules 13% des personnes employées dans la recherche et développement privée en France sont titulaires d’un doctorat, contre 54% d’ingénieurs et 15% titulaires d’un Master (Cereq, lettre bref, N° 316, Nov 2013). Le double profil ingénieur-docteur est apprécié. En revanche il y a une faible demande de Sciences Humaines et Sociales dans la R&D et celle-ci se concentre sur la question des usages.
 
50% des effectifs de chercheurs sont dans les branches principales de la recherche et développement en France: automobile, services informatiques et information, aéronautique, industrie pharmaceutique.

Autres secteurs d'emploi

De plus en plus de docteurs transfèrent les compétences qu’ils ont acquises durant leur doctorat dans une activité professionnelle autre que la recherche, qui ne mobilise pas forcément leur expertise scientifique. Ils sont 24 % parmi les diplômés 2001 de l'Université de Lyon.

 
 
Emploi & insertion des Docteurs : Sources à consulter