aprs le doctorat > Pimont > Innovation


L'innovation en Pimont

Historique du secteur industriel piémontais

La partie nord de l’Italie (comprenant la Vallée d’Aoste, le Piémont, la Ligurie, la Lombardie, le Trentin-Haut-Adige, la Vénétie et le Frioul) est la plus développée en termes d’industries implantées, d’innovation, de nombre d'emploi. Cette situation est due à la présence de grandes entreprises de l’industrie manufacturière et du secteur des services.

La prospérité du Piémont reposait sur la présence du constructeur automobile Fiat à Turin qui employait une grande partie de la population piémontaise. A partir des années 1960, de nombreuses PME se sont créés autour de FIAT. Aujourd’hui, cette structuration du tissu économique persiste puisque la majorité des entreprises implantées au Piémont sont des PME qui travaillent comme sous-traitants pour de grandes compagnies. Les entreprises employant moins de 50 individus représentent plus de 40 % de l’emploi dans la région. C’est une donnée particulièrement intéressante pour les personnes qui envisagent de s’installer en Piémont. Il est en effet fréquent de trouver du travail dans une PME spécialisée.

Cependant, depuis la crise de l’industrie automobile, le nombre d’entreprises présentes en Piémont a chuté de 37 600 en 2007 à 33 200 en 2010. Cette baisse a bien entendu eu un effet négatif sur le taux d’emploi de la région. Entre 2007 et 2010, environ 50 000 emplois ont été supprimés.

Le dynamisme des clusters

En Piémont, il existe plusieurs types de clusters à connaître afin d’avoir une vision globale du territoire et par conséquent de l’environnement industriel.
 
Les clusters peuvent être classées en 4 catégories:

Les clusters reliées aux secteurs traditionnels

 
Par exemple la riziculture de Verceil, la production de vin à Asti, Coni et Alexandrie, la robinetterie de Novare, Verceil et de la province du Verbano-Cusio-Ossola, la production de produits domestiques dans la province citée précédemment.

Les clusters high-tech


Ils découlent de l’évolution des secteurs traditionnels, comme par exemple le design industriel à Turin.

Les clusters dans la haute-technologie


Tels que l’aéronautique, l’industrie pharmaceutique à Turin, Verceil et Novare.


Les clusters en pleine évolution


Par exemple dans l’industrie nano-technologique ou la recherche pour une utilisation industrielle de l’hydrogène. Ces grappes industrielles sont constituées d’entreprises se situant dans les premières étapes de la recherche et de la possible industrialisation de leurs innovations plutôt que dans la production.

 

Les acteurs de la recherche en Piémont


Les centres de recherche et les institutions d’enseignement supérieur mènent des travaux de recherche fondamentale ainsi qu’appliquée dans les 380 laboratoires de recherche implantés au Piémont.

• 190 sont à l’Université de Turin
• 82 au Politecnico de Turin
• 8 à l’Université du Piémont Oriental
• 11 font partie du conseil national de la recherche (CNR)
• 26 appartiennent à diverses institutions publiques
• 63 sont des centres de recherche privés

Centres de recherche et laboratoires

En plus du réseau très étendu de centres de recherche universitaires, le Piémont possède 18 centres de recherche provenant du secteur public, du secteur privé ou d’un partenariat entre les deux.

Fondations pour la recherche

Les fondations pour la recherche sont des organisations à but non lucratif fondés par des institutions du secteur public ou du secteur privé.

Fondations pour la recherche au Piémont


Parcs scientifiques et innovation hubs au Piémont

Parcs scientifiques
Les parcs scientifiques sont des centres favorisant le transfert de technologies entre le secteur public et les entreprises privées. Les activités et le développement de ces parcs sont fortement soutenus par les autorités régionales piémontaises qui voient en eux des outils utiles pour la politique industrielle régionales. La plupart ont été fondé grâce aux fonds structurels européens de 1994-1999 et de 2000-2006.
 
Les parcs scientifiques ont pour but de favoriser la recherche et l’innovation dans les domaines technologiques en les rassemblant tous dans un endroit précis. Quelques parcs scientifiques proposent également des pépinières d’entreprises, dirigé par les instances du Parc.

Parcs scientifiques au Piémont

Innovation hubs
Après 2006, avec le nouveau programme de fonds européens pour le développement régional, la région piémontaise a décidé d’investir plus pour l’innovation et le transfert de technologie en créant 12 Innovation hubs, dont 6 font partie intégrante des parcs scientifiques.
 
Les Innovations hubs regroupent des entreprises indépendantes (start-ups, PME, organisations de recherche) travaillant dans un même secteur ou une même zone géographique. Leur objectif est de favoriser la création et l’innovation en promouvant les interactions et les échanges entre entreprises, l’utilisation en commun d’installations et la transmission de savoirs et d’expériences entre entreprises afin de permettre des transferts de technologies, le développement de réseaux et la dissémination d’informations entre entreprises membres de l’innovation hub.

Innovation hubs au Piémont