aprs le doctorat > Pimont > Emploi et insertion des docteurs


Emploi et insertion des docteurs en Pimont

Situation du doctorat en Italie


Le doctorat est une création récente en Italie, puisque le grade de docteur a été introduit en 1980 et l’inscription réservée aux doctorants financés par l’Etat jusqu’en 1999 (environ 2000 inscrits). Avec l’ouverture du diplôme aux doctorants non financés, le nombre de doctorants a augmenté fortement pour atteindre 13000 docteurs en 2003.

Mais depuis 2008-2009, date de la crise économique italienne et des fortes coupes budgétaires qui ont affecté le financement des doctorats (-10% de places disponibles dans le nord de l’Italie), le nombre d’inscription diminue, ce qui est un cas unique en Europe. Pourtant depuis une vingtaine d’année le doctorat est promu en Italie, sous l’impulsion des institutions européennes (processus de Bologne et stratégie de Lisbonne) qui en font un pilier de l’économie de la connaissance.

Enquête 2013 de l' ISTAT (Institut National de la Statistique)


Dans ce contexte, une étude de l’ISTAT réalisée en 2013 et publiée en 2014 sur l’insertion des docteurs piémontais (Université de Turin, Politecnico de Turin et l’Université du Piémont Oriental) trois et cinq ans après leur thèse a été réalisée. Il ressort que l’insertion dans l’emploi des docteurs est très bonne (plus de 97%) comparée à celle des détenteurs d’un master (23% de chômage) (données de l’étude Almalaurea 2014).

   Plus précisément, les secteurs d’activité des docteurs ont pu être déterminés:

Secteurs d’activités et salaires des diplômés de doctorat en Italie et dans le Piémont.


Moins de 10% des docteurs sont employés dans l’industrie, la plupart provenant de filières scientifiques et techniques (Chimie, Physique, Sciences de l’Ingénieur, Médecine, Biologie).
 
Le secteur des services comprend les institutions éducatives et les centres de recherche qui embauchent plus de 70% des docteurs dans le Piémont en 2009. L’Université reste la destination privilégiée des docteurs (plus de 53% dans le Piémont 3 et 5 ans après leur thèse). Cependant, depuis les coupes budgétaires de 2008 et la réforme de l’enseignement supérieur de 2010 qui a redéfini les procédures de recrutement, la tendance des recrutements devrait être à la baisse.
 
        Typologie des contrats par secteur d'activité (chiffre 2013)